Bonjour et bienvenue

Je vous invite à découvrir les bienfaits de la réflexologie à Castanet Tolosan près de Toulouse.

Elle s’adresse à chacun de nous : de la femme enceinte au senior qui souhaite entretenir son capital santé d’une façon naturelle.

A travers ce site, je souhaite également vous faire partager mes lectures sur la santé ainsi que porter à votre connaissance toute manifestations relatives au bien être ou à mon actualité professionnelle.

Au plaisir «d’être à vos pieds».

Christelle CANALS

Actualités

SE DETENDRE AVEC LA REFLEXOLOGIE PALMAIRE

 La Ligue contre le cancer 31 et ses partenaires vous proposent un programme inédit, accessible à TOUS et gratuit, pour se faire du bien et prendre soin de sa santé !

A VOS MARQUES, Mangez, Bougez!

Et pour vous détendre voici un atelier de réflexologie palmaire en vidéo:

https://youtu.be/MJtwobblmZk

ETUDE CLINIQUE SUR LA REFLEXOLOGIE INSERM TOULOUSE

Recherche médicale,Toulouse,Haute-Garonne

Publié le 24/03/2021 à 06:46

l'essentielLe CHU de Toulouse et l’unité de recherche sur le cerveau ToNIC lancent une étude pour identifier ce qu’il se passe dans le cerveau lors d’une séance de réflexologie plantaire. Des volontaires sont en cours de recrutement.

Le CHU de Toulouse et le laboratoire ToNIC (Toulouse NeuroImaging Center, Unité mixte N°1214 Inserm /Université Toulouse III-Paul-Sabatier) recrutent encore une dizaine de volontaires dans le cadre de l’étude FOOT déjà en cours. Rien à voir avec les stades ! Il s’agit ici de mesurer les effets spécifiques de la réflexologie plantaire sur l’activité cérébrale et de voir quelles zones spécifiques du cerveau pourraient être impliquées.
Le recours à cette technique de massage qui stimule des points très précis sur les pieds, se fait déjà pour répondre à des problématiques de douleurs musculo-squelettiques, d’algies pelviennes, de stress, de sommeil ou encore à des troubles fonctionnels (troubles du transit). Comprendre ses effets précis sur le cerveau, permettrait de mieux la prescrire en complément de la médecine classique.

30 volontaires, 2h30 d’IRM

«Pour participer il faut être âgé de 20 à 40 ans, n’avoir jamais eu recours à la réflexologie plantaire et ne pas souffrir de claustrophobie, car l’étude implique plusieurs examens d’imagerie (IRM)», précise Emeline Descamps, la coordinatrice scientifique de l’étude.
Les volontaires sont scindés en deux groupes et toute l’étude (qui dure deux heures trente), se passe dans l’IRM.
Le premier groupe reçoit d’abord un massage ne faisant pas appel à la réflexologie plantaire, suivi d’un second massage de réflexologie. C’est l’inverse pour le second groupe. L’objectif étant bien de comprendre l’impact de ces différents massages au niveau cérébral.
Pour cela, l’ensemble de la cohorte (30 volontaires) répond à un questionnaire qui mesure subjectivement le stress et passe des IRM avant et après chacun des massages. Il s’agit tout d’abord d’IRM fonctionnelles qui mesurent l’activité en temps réel du cerveau, puis, en milieu de test, d’une IRM anatomique. Enfin, la mesure des constantes (fréquence respiratoire, cardiaque, saturation) est effectuée entre chaque étape. Une publication est attendue début 2022.

 

EQUIPE INSERM EN CHARGE DE L'ETUDE CLINIQUE

Les Docteurs Pierre Payoux et Emeline Descamps, du laboratoir de recherche ToNIC (Toulouse Neuroimaging Center/Inserm) s’interressent à l’impact de la réflexologie plantaire sur l’activité cérébrale. (Dépêche du Midi Adrien Nowak)